UNRPA : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
47 bis rue Kléber 93400 Saint Ouen
Tél. : +33 (0) 1 40 11 60 08

new unrpa header

Bienvenue sur le site de l'Union Nationale des Retraités et des Personnes Agées

Localiser sa section

Accédez à la section la plus proche de chez vous en quelques clics

Nos partenaires

Suivez nous

3 JUIN: "Les retraités disent NON AU PLAN D'AUSTERITE"

20140603 134644-"Les retraités disent non au plan d'austérité"-

Plusieurs milliers de personnes, venues de toute la France, ont manifesté mardi à Paris pour réclamer une augmentation du pouvoir d'achat des retraités et une meilleure prise en charge de leur perte d'autonomie, a constaté une journaliste de l'AFP.

 

Environ 20.000 personnes selon les syndicats, 9.000 selon la police ont participé au défilé sous un ciel menaçant, à l'appel de neuf organisations, dont les syndicats de retraités CGT, CFTC, CFE-CGC, FSU, FO, Solidaires, et trois associations dont Ensemble & Solidaires-UNRPA.
Sur la banderole de tête du cortège, parti en début d'après-midi de la place Joffre (7e arrondissement) jusqu'à Montparnasse (14e), était inscrit: "Les retraités disent non au plan d'austérité".
Dans une marée de drapeaux syndicaux, des pancartes disaient: "François quand ton +ennemi+ respire, les salariés et retraites étouffent" et "Hollande... Valls, nos retraites aussi!".
Le gel des pensions, annoncé dans le cadre du plan d'économies en avril, "est inacceptable", a réagi Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU, présente à la manifestation: "Nous voulons dire que les retraités ne sont pas des privilégiés".
"La retraite, a-t-elle ajouté, c'est le fruit d'un travail pas un luxe; nous demandons au gouvernement de mettre fin au gel des pensions et de mettre en place des mesures qui permettent aux retraités de vivre dignement".
Pour François Thiery-Cherrier, secrétaire général CGT retraités, "cette manifestation est la plus importante depuis une dizaine d'années". La présentation du projet de loi sur le vieillissement en conseil des ministres ce mardi représente selon lui un "premier effet de la mobilisation".
Ce texte, centré sur une amélioration des aides financières permettant de rester le plus longtemps possible à domicile, avait été dévoilé le 12 février par le précédent Premier ministre, Jean-Marc Ayrault. Ses mesures, centrées sur une revalorisation de l'Allocation personnalisée d'autonomie (APA) à domicile et l'adaptation des politiques de logement, transport et urbanisme, doivent être financées par les 645 millions d'euros par an provenant d'une taxe sur les pensions des retraités imposables (la Casa).
"On peut penser que c'est une première réponse mais on attend de voir.
Aujourd'hui, face au plan de rigueur nous sommes inquiets sur le devenir de cette loi", a ajouté M. Thiery-Cherrier.

"le gouvernement crée deux catégories de retraités"

Le responsable syndical a également regretté que "le gouvernement crée deux catégories de retraités: ceux qui gagnent plus de 1.200 euros, et ceux qui gagnent moins. Ce n'est pas possible".
Le gouvernement a annoncé que les retraites inférieures à 1.200 euros seraient épargnées par le gel et revalorisées comme prévu initialement, le 1er octobre.
Parmi les manifestants, dont une grande partie de retraités, Danièle Cherblanc, 68 ans, ex-salariée de la métallurgie venue de Dijon: "Avec le gel des retraites, la taxe de 0,3% (la Casa, ndlr), j'ai une perte importante de pouvoir d'achat (...) On part moins en vacances".
Ghyslaine Drouin, 61 ans, qui habite la région parisienne, trouve "inadmissible" d'avoir supprimé la demi-part supplémentaire à laquelle avaient droit les veufs et les veuves sur leurs déclarations de revenus: "certains doivent maintenant payer des impôts".
"Ce sont encore les retraités qui payent. On pioche à droite, à gauche dans nos pensions", a également témoigné Josiane André, 56 ans, qui touche une pension d'invalidité. (avec AFP)

Mobilisations en régions

Des fédération d'Ensemble & Solidaires-UNRPA avait appelé à manifester en régions, notamment à Perpignan (66)midipy 3797704690794644304 n (voir ici et) ou une délégation de notre association a été reçue - avec d'autres organisations et syndicats de retraités - par le chef du cabinet du préfet. Notre délégué départemental Dominique LABBE a soulevé le problème de l'autonomie, de la baisse des ressources des personnes âgées (en raison notamment de l'imposition des 10 % suppléments-familles accordées pour 3 enfants et plus, de la suppression de la demi-part fiscale etc.) ; il a également soulevé le problème des représentants élus qui ne sont que peu disponibles pour les difficultés rencontrées par les personnes âgées et les retraités.
Il a fait part du mécontentement de notre association concernant le pouvoir d'achat des retraités, des impôts sur les retraites complémentaires, et a terminé son intervention en rappelant que, comme les autres organisations présentes, Ensemble et solidaires -UNRPA exigeait une amélioration du pouvoir d'achat, le vote d'une loi sur l'adaptation de la société au vieillissement, le développement des transports du service santé... Le représentant du préfet a indiqué qu'il ferait part de notre intervention à son supérieur, qui était conscient des problèmes évoqués.

ancv logo fond transparent Logo Azureva 2016 Capvacances-logo  new-Logo CCMO Hans-Anders clubs-soleil 
lm communication  Logo vert-01
logo-renouveau
 logo Touristra quadri  LOGO Vacances Bleues Signaletique sans fond

vtf
 
 SACEM logo
 
           

 

 

 

 

 

Website Security Test